Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du SE-UNSA 971 COMMUNICATION
  • : Le SE UNSA GUADELOUPE met à la disposition de ses adhérents et de ses sympathisants les informations syndicales nationales, académiques et départementales de l'Académie de la Guadeloupe ( mouvements, promotions,...)
  • Contact

Adhérez au SE


Le SE-UNSA ne vit, ne peut vous informer, agir, s’opposer et proposer que grâce aux cotisations de ses adhérents.

Soyez solidaires ; n’hésitez pas à nous rejoindre !

Il n’est jamais trop tôt pour adhérer !


Cliquez ici!

CLIQUEZ ICI POUR ADHEREZ 

Modalités pour le nouvel adhérent

 

1)      Le collègue intéressé remplit son bulletin d'adhésion en ligne comme auparavant

2)      Il choisit le mode de paiement par carte bancaire (le choix par chèque ou par prélèvements fractionnés reste possible)

3)      Il est redirigé sur un site sécurisé où il saisit son numéro 16 chiffres de carte bancaire et son cryptogramme

4)      Après validation il reçoit un mél de confirmation lui indiquant les coordonnées de sa section de rattachement (s'il a indiqué une adresse électronique) et est redirigé vers l'accueil de notre site


 

Recherche

Contacts

Pour nous écrire,
cliquez ici.971@se-unsa.org

Profil de Se-unsa Guadeloupe
Profil Facebook de Se-unsa Guadeloupe

Archives

EVENEMENTS DU SE-UNSA

SE unsa guadeloupe 

* MUTATION INTRA *

http://4.bp.blogspot.com/-etgJcFWaP4A/UZsGmL--DzI/AAAAAAAARDM/FKOUXm9lhWo/s320/%253D%253Fiso-8859-1%253FQ%253FUne-Enqu%253DEAte-30k_copie-763805.png%253F%253D

http://www.se-unsa.org/squelettes/images/nego.png

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 00:08

page 14En juin 2009, le SE-Unsa avait dénoncé une mise en place improvisée de l’oral de contrôle du bac pro et demandé de nouvelles modalités d’évaluation respectant le travail des élèves et de leurs professeurs. La proposition du ministère a été majoritairement approuvée par le Cse du 28 janvier. Elle répond en grande partie à nos attentes. Les compétences dévelop-pées en enseignement général seront mieux prises en compte et les modalités clarifiées.
L’épreuve comportera une interrogation en deux parties notées sur 10 points chacune :
• la première de 15 minutes portant sur l’épreuve scientifique et technique (E1) qui évalue des compétences complémentaires de celles évaluées dans l’épreuve E3 ;
• la deuxième de 15 minutes corres­pondant à l’épreuve de français et d’histoire et géographie (E5).
L’administration a répondu favorablement à nos demandes de cadrage national des critères d’évaluation et de directives pour la réalisation des sujets. Quant aux conditions d’accès à l’oral, elles restent inchangées :
• moyenne générale au moins égale à 8 et inférieure à 10 ;
• note au moins égale à 10 à l’épreuve E3 sur la pratique professionnelle.
Ces dispositions entreront en vigueur pour la session 2010.

Un bémol pourtant : les candidats sont toujours déclarés admis s’ils obtiennent 10 sur 20 en faisant la moyenne entre la note de l’épreuve orale de contrôle et la note obtenue à l’issue du premier groupe d’épreuves. Sur ce dernier point, nous avons déploré que le poids dis- proportionné de cette note d’oral soit maintenu.
L’administration a conscience du problème mais ne pourra pas modifier rapidement le décret. Néanmoins, un groupe de travail sera réuni et le SE-Unsa y participera avec la volonté de trouver un compromis juste et crédible.

Stéphane Dépierre
plp sgen cgt lmde snes sneta lp plp force ouvrière guadeloupe cgt snetaa speg 971 gwada professeur syndicat eps snuep fsu syndicat des personnels de l'éducation professeur de lycée professionnel C.G.T.G. (Confédération Générale du Travail de la Guadeloupe) Secrétaire Général : M. Jean-Marie NOMERTIN S.E.P.- C.G.T.G. (Syndicat de l'Enseignement Public) Secrétaire Général : M.Aude GIRONDIN S.G.P.E.N.-C.G.T.G. (Syndicat Général des Personnels de l'Education Nationale) Secrétaire Général : M. Joël CLAIRY F.A.E.N. (Fédération Autonome de l'Education Nationale) Secrétaire Général : Mme Myriam HUYGHUES DES ETAGES S.N.A.P.A.I. - F.A.E.N. (Syndicat National Autonome des Personnels d'Administration et d'Intendance) Secrétaire Général : Mme Myriam HUYGHUES DES ETAGES S.N.C.L. - F.A.E.N. (Syndicat National des Collèges et Lycées) Secrétaire Général : Mme Myriam HUYGHUES DES ETAGES S.N.E.P - F.A.E.N. (Syndicat National des Ecoles Publiques) Secrétaire Général : M. Aurélien ANDRE S.N.P.T.O. - F.A.E.N. (Syndicat National des Personnels Techniques et Ouvriers) Secrétaire Général : Mme Myriam HUYGHUES DES ETAGES F.S.U. Porte parole : Guy-Luc BELROSE F.S.U (FEdEration Syndicale Unitaire) S.N.E.P. - F.S.U. (Syndicat National de l'Education Physique) Secrétaire Académique : M. Guy-Luc BELROSE S.N.E.S -F.S.U (Syndicat National des Enseignements de Second Degré) Co-secrétaires Académiques : Mme Mylène TERRO Mme Delphine PRUDHOMME et M. Guillaume MARSAULT S.N.I.C.S. -F.S.U. (Syndicat National des Infirmier(e)s Conseiller(e)s de Santé) Responsable : Mme Rolande DORVILLE S.N.U.A.S - F.P. - F.S.U. (Syndicat National Unitaire des Assistants Sociaux de la Fonction Publique) Responsable : Mlle Patricia LETOURNEUR S.N.U.I.P.P. -F.S.U. (Syndicat National Unitaire des Instituteurs, Professeurs des écoles et PEGC) U.N.A.T.O.S. - F.S.U. (Union Nationale Agents, Techniques, Ouvriers, Service) Responsables : Mme Claudie CIMIA et M. Philippe MEYAPIN S.N.U.E.P. - F.S.U. (Syndicat National Unitaire de l'Enseignement Professionnel) Co-secrétaires Académiques : Valérie FRANCIUS-FIGUERES et Alice RONCART S.N.E.SUP F.S.U. (Syndicat National de l'Enseignement Supérieur) Secrétaires départementaux : Sylvie BERCION et Antoine DELCROIX .D. - S.I.P.D.E.N. - F.A.E.N. (Indépendance et Direction - Syndicat Indépendant des Personnels de Direction de l'Education Nationale)  Secrétaire Général : M. Jean ALICE S.N.P.D.E.N. - U.N.S.A - Education (Syndicat National des Personnels de Direction de l'Education Nationale) Secrétaire Général : Alain MORVANY S.G.E.N-C.F.D.T (Syndicat Général de l'Education Nationale - Confédération Française Démocratique du Travail) Secrétaire Général : M. Gérard BORDERAN S.N.E.T.A.A. - E.I.L (Syndicat National des professeurs de lycée professionnel et des personnels d'éducation - Efficacité Indépend ance Laïcité) Secrétaire Académique : M. Elin KARRAMKAM S.N.E-C.S.E.N. (Syndicat National des Ecoles- Confédération Syndicale de l'Education Nationale) Correspondant : M. Samuel RACEL S.P.E.G. (Syndicat des Personnels de l'Education en Guadeloupe) Secrétaire Général : M. René BEAUCHAMP Union Départementale des Syndicats Force Ouvrière Guadeloupe Secrétaire Général : M. Max EVARISTE Section Départementale de la Fédération Nationale de l'Enseignement et de la Culture et de la Formation Professionnelle Force Ouvrière (F.N.E.C.-F.P.-F.O.) Secrétaire Général : M. Georges GUILLOU S.N. - F.O. - L.C (Syndicat National Force Ouvrière des Lycées et Collèges) Secrétaire Académique : M. Fred BLONDIN S.N.U.D.I. - F.O. (Syndicat National Unifié des Directeurs, Instituteurs et professeurs des écoles de l'enseignement public) Secrétaire Académique : Mme Marie-Louise QUILLIN S.N.M.S.U. - U.N.S.A. (Syndicat National des Médecins Scolaires et Universitaires) Secrétaire Départemental : Mme Christiane SALOMON S.N.A.S.E.N. - U.N.S.A. (Syndicat National des Assistantes Sociales de l'Education Nationale) Secrétaire Académique : Mme Rita EZELIN S.N.I.E.S - U.N.S.A. (Syndicat National des Infirmières et des Infirmiers Educateurs de Santé) Secrétaire Académique : Mme Paulette NIRELLEP S.N.P.T.E.S - U.N.S.A. (Syndicat National du Personnel Technique de l'Enseignement Supérieur) Secrétaire Académique : M. Joël NARFEZ S.N.P.T.E.S - U.N.S.A. (Syndicat National du Personnel Technique de l'Enseignement Supérieur) Secrétaire Académique : M. Joël NARFEZ S.I.E.N. - U.N.S.A. (Syndicat de l'Inspection de l'Education Nationale) Responsable Académique : M. André GRENIER A et I (Syndicat de l'Administration et de l'Intendance) Secrétaire Académique : M. Michel LETAPIN S.E - U.N.S.A (Syndicat des Enseignants) Secrétaire Général : M. Gustave BYRAME S.N.A.E.N. - U.N.S.A. (Syndicat National des Agents de l'Education Nationale) Secrétaire Académique : M. Michel BISTOQUET

Partager cet article
Repost0
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 18:05
Les épreuves écrites d’admissibilité des concours de recrutement internes des :

       • CAPET de sciences et techniques médico-sociales
       • CAPET de technologie
       • CAPLP  de langues vivantes-lettres
       • CAPLP  de lettres-histoire
       • CAPLP de mathématiques-sciences physiques
sont reportées du jeudi 4 février au jeudi 25 mars en raison de l’alerte cyclonique rouge décrétée sur le territoire polynésien.

Le bénéfice des épreuves subies le mercredi 3 février par les candidats au CAPLP interne sera conservé.

Les 4 700 candidats inscrits à ces concours recevront une nouvelle convocation des services académiques des examens et concours très prochainement.

Joel-JACOBSON.JPG
Jacobson Joel
0690-200 040
Elu départemental du SE-UNSA à la CAPUD 1er degré GUADELOUPE
Secrétaire Académique jeunes enseignants du SE-UNSA GUADELOUPE

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 22:47

LOGO SE-UNSA GUADELOUPE PLPDe nouveaux textes EPS pour la filière professionnelle sont sortis le 12 novembre dans le BO N°42. De lourds changements doivent être absorbés dès cette année par les collègues. Cette transformation soudaine déstabilise les équipes d’enseignants d’EPS. 

Le SE-UNSA s’interroge sur ces nouveaux textes :

• Les derniers textes ne datent que de 2005 : a-t-on eu réellement un bilan de cette courte expérimentation ?

• Comment peut-on imposer de tels textes en cours d’année et en demandant une application du CCF dès cette année pour les CAP et BEP ?

• Comment imposer sans consultation une troisième épreuve pour la certification du Bac professionnel ?

LE SE-UNSA s’indigne de ces nouveaux textes :

Il est difficile de comprendre si se sont les élèves qui choisissent leur « ensemble certificatif » ou les professeurs qui imposent des menus. La question de la répartition des installations n’a pas été posée au regard des nouvelles grilles d’APSA. Une interrogation également sur les niveaux à atteindre apparaît à cette lecture : comment l’élève peut-il atteindre un niveau 3 ou 4 dans des activités qu’il n’aura peut-être jamais pratiquées auparavant ?

Nous ne voyons pas apparaître non plus de liaison entre ces nouveaux textes et le monde professionnel. En imposant une troisième épreuve le rythme des enseignements est perturbé. La programmation des périodes de formation en entreprise rendra difficile une répartition des apprentissages correspondant à ces textes.

Aucune préparation et formation ont été proposées aux enseignants pour absorber ces nouveaux textes 

Enfin l’incompréhension est totale à la lecture de la certification en BEP ou CAP.

Propositions :

Le SE-UNSA revendique un éclaircissement rapide de ces nouveaux textes en lycée professionnel.

Le SE-UNSA demande que l’application des ces nouveaux textes soit reportée à septembre 2010.

Le SE-UNSA se rend disponible auprès des collègues en difficulté.

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 02:50

Le SE-Unsaa été reçu à la direction de l’enseignement scolaire (Dgesco) par J-M. Huart, responsable des formations professionnelles. Notre objectif était de tirer les leçons de la rentrée 2009 pour mieux réussir celle de 2010. S’agissant de l’accueil des élèves, nous avons donc rappelé la nécessité :
• de préserver un accueil adapté en Cap pour des élèves issus de Segpa, 
• d’adapter les capacités d’accueil de première bac pro à l’augmentation prévisible des flux,
• d’organiser des passerelles en maintenant la continuité pédagogique pour permettre une réelle fluidité des parcours.
S’agissant de l’organisation structurelle, nous avons revendiqué :
• un cadrage national afin d’éviter les modes de calcul de Dhg(*) différents de ceux que nous avons connus cette année ; il faut qu’il prenne en compte les capacités d’accueil des sections pour le calcul des heures complémentaires servant aux dédoublements et un accompagnement personnalisé de 2,5 heures/semaine, soit 70 heures effectives sur l’année ;
• que différents scénarios organisationnels soient proposés en amont aux équipes pédagogiques.
S’agissant des problèmes organisationnels et pédagogiques, nous avons attiré l’attention sur :
• les problèmes liés à la certification intermédiaire. Il y a urgence à sortir du flou.
• les besoins en formation pour les enseignants et la nécessité d’anticiper les éventuelles reconversions.
La Dgesco s’est engagée à mobiliser les recteurs, les Ien-Et et les chefs d’établissement pour une mise en œuvre de la réforme en 2010 qui signe la promotion de la voie professionnelle. Car c’est bien dans les académies et dans les établissements que tout se joue. Les militants du SE-Unsa seront mobilisés pour relayer ces revendications dans les instances paritaires académiques et dans les commissions et conseils d’administration des établissements.

Stéphane Dépierre
(*) Dotation horaire globale.
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 05:45


Dans un rapport concer­nant la mise en œuvre de la rénovation
de la voie professionnelle, l’Inspection générale appelle le ministre à la vigilance et formule des « alertes ». Les mots sont forts, à la mesure des inquiétudes générées par la mise en œuvre précipitée d’une réforme qui déstabilise l’ensemble des acteurs de la communauté éducative.
Les rapporteurs attirent l’attention sur de nombreux points :
• problèmes d’ajustement entre l’offre de Cap et celle du bac pro ;
• impact sur l’orientation, en particulier celle des élèves les plus fragiles ;
• modes de calcul des Dgh variables selon les académies ;
• nouvelle organisation des enseignements trop tardive pour permettre aux équipes de s’approprier les nouveaux dispositifs.
Ce sont aussi la pertinence et la faisabilité des dispositifs tels que l’accompagnement personnalisé, les passerelles et le concept de certification intermédiaire qui sont interrogées.
Le SE-Unsa exige du ministère qu’il tienne compte des conclusions de ce rapport lucide pour que la rentrée 2010 se prépare dans de meilleures conditions.

Stéphane Dépierre

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 15:45

Rentrée sous le signe des restrictions dans la voie pro : la réforme se traduit ou s’accompagne de la restriction des capacités d’accueil, des restructurations et de suppressions de postes amplifiées par les nouvelles DHG.

L’accompagnement personnalisé est le seul dispositif pour les élèves en difficulté proposé à ce jour. Face aux DHG en baisse, une part importante de ces heures a été détournée de sa fonction initiale. De plus, ces heures s’effectueront très largement en heures supplémentaires.

En enseignement général, les effectifs des classes et des groupes seront plus lourds.

Les élèves accueillis en BEP précédemment devront donc être amenés au bac avec une année en moins d’enseignement sans véritables moyens pour la prise en charge de ceux qui sont les plus en difficulté.

Quant au BEP dit « rénové » (ou CAP) qui sera attribué au cours du cursus 3 ans, il engendrera un travail supplémentaire non négligeable pour les enseignants sans garantie de garder sa valeur auprès des professionnels.

Quant aux besoins importants en adaptation voire reconversion pour les enseignants de nombreux champs professionnels, ils ne semblent guère être anticipés.

A l’évidence, le ministère ne donne pas à cette réforme qu’il prétend pourtant ambitieuse, les moyens nécessaires.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 15:21

LOGO SE-UNSA GUADELOUPE PLPL’inspection générale ne tourne pas autour du pot : dans un rapport rendu public début septembre, elle appelle le ministre à la « vigilance » et formule des « alertes » quant à la rénovation de la voie professionnelle.

Les mots sont forts, à la mesure des inquiétudes générées par la mise en œuvre précipitée d’une réforme qui déstabilise non seulement les enseignants, mais aussi les chefs d’établissement, les services rectoraux, les régions et les principaux intéressés, les élèves et leurs familles.

Les rapporteurs attirent l’attention sur de nombreux points :
La carte des formations et la difficulté à ajuster l’offre de CAP par rapport à celle du bac pro,
L’impact sur l’orientation, en particulier celle des élèves les plus fragiles,
Les modes de calcul des DGH, variables selon les académies,
La nouvelle organisation des enseignements et les nouvelles grilles horaires, arrivées très tard, ne permettant pas aux équipes de s’approprier les nouveaux dispositifs,
L’autonomie importante laissée aux établissements, dans un contexte d’impréparation totale, vécue comme un abandon plutôt que comme un atout.

Au-delà des difficultés de la mise en œuvre, ce sont les dispositifs au cœur de la rénovation qui sont interrogés dans leur pertinence et leur faisabilité, en particulier l’accompagnement personnalisé, les passerelles, et le concept de certification intermédiaire.

A la lecture détaillée du rapport, se dégage le sentiment que le ministère a joué aux apprentis sorciers, en ne maîtrisant ni la mise en œuvre de la réforme, ni ses conséquences à moyen et long terme. Quant aux acteurs de terrain, ils n’ont plus qu’à se débrouiller… 
Le SE-UNSA exige du ministère qu’il tienne compte des conclusions de ce rapport lucide pour que la rentrée 2010 se prépare dans de meilleures conditions.

 http://media.education.gouv.fr/file/2009/17/1/renovation-voie-professionnelle_118171.pdf

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 19:04
Les barres correspondent au barème du dernier entrant dans l’académie pour chaque discipline. Elles sont susceptibles de fluctuer à chaque mouvement en fonction des capacités d’accueil, des départs en retraite, du nombre de demande de mutations, du barème appliqué...

 Choisir sa discipline et voir les barres inter-académiques

Google Groupes
Abonnement au groupe PLP SE-UNSA GUADELOUPE
E-mail :
Visiter ce groupe
Partager cet article
Repost0
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 13:17

L’exercice du métier d’enseignant n’est pas simple aujourd’hui, et les Plp sont bien placés pour le savoir.
Sur le plan pédagogique, les difficultés sont au rendez-vous. L’hétérogénéité des élèves influe sur les conditions de travail et les réponses institutionnelles ne sont pas à la hauteur des enjeux. Là où il faudrait repenser les missions des enseignants, répondre à leurs préocupations, améliorer leur formation initiale et continue, développer l’aide et le soutien des élèves les plus fragiles, seule la politique d’économies budgétaires règne.
D’un point de vue administratif et réglementaire, de nombreux sujets sont vécus comme particulièrement complexes : les relations hiérarchiques et professionnelles, les notions de responsabilités civile et pénale, le déroulement de carrière, les mutations…
Cette brochure tente de vous apporter des réponses précises à ces nombreuses questions.

Notre syndicat, le Syndicat des Enseignants-Unsa (SE-Unsa), est un espace privilégié d’échanges, de réflexions, de débats sur notre métier et nos pratiques pédagogiques, et d’actions pour améliorer nos conditions d’exercice. Nous y défendons aussi les libertés et les droits.
Nous rassemblons tous les enseignants de la maternelle au lycée. Ils se trouvent réunis autour d’un projet éducatif global qui considère le parcours de l’élève comme un tout cohérent et non comme une succession désarticulée de moments éducatifs.
Les responsables du SE-Unsa, enseignants comme vous, sont attentifs à vos demandes et à votre disposition pour répondre à vos questions. Ils vous accompagneront dans vos démarches…

Dans un monde percuté par la crise, la solidarité et l’entraide sont des valeurs plus que jamais nécessaires. Que serait notre société sans protection sociale, sans services publics… mais aussi sans syndicat ? Vous pouvez nous aider à promouvoir un syndicalisme moderne de propositions qui ne dit ni « non » par principe, ni « oui » par habitude.
En partageant le projet du SE-Unsa, en agissant avec nous, vous pouvez nous aider à promouvoir une École plus juste pour une société plus solidaire.

Christian Chevalier

La suite de cette brochure peut être téléchargée dans notre espace adhérent.


Google Groupes
Abonnement au groupe PLP SE-UNSA GUADELOUPE
E-mail :
Visiter ce groupe
Partager cet article
Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 12:27

Le SE-UNSA dénonce sans relâche l’improvisation qui caractérise la préparation de la rentrée 2009 et la mise en œuvre de la première année de la réforme de la voie professionnelle : DHG au rabais, impossibilité de mettre en œuvre dans des conditions positives l’accompagnement individualisé, collègues sacrifiés sur l’autel de la rationalisation des moyens, regroupements anti-pédagogiques d’élèves de sections différentes dans certains enseignements… La liste est longue des procédés inadmissibles du ministère et des rectorats. On fait des économies sur le dos de ceux dont les parents ne bénéficient pas de puissants relais médiatiques et politiques !

Cerise sur le gâteau, l’institution de l’oral de contrôle à la session 2009 du baccalauréat professionnel : ce n’est pas le principe que les collègues rejettent mais bien les bricolages de dernière minute imposés par un ministre qui n’a rien compris à l’évaluation dans la voie professionnelle !

Partager cet article
Repost0

Contacts

Météo

outils webmaster
 Bienvenue en Guadeloupe!