Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du SE-UNSA 971 COMMUNICATION
  • Le blog du SE-UNSA 971 COMMUNICATION
  • : Le SE UNSA GUADELOUPE met à la disposition de ses adhérents et de ses sympathisants les informations syndicales nationales, académiques et départementales de l'Académie de la Guadeloupe ( mouvements, promotions,...)
  • Contact

Adhérez au SE


Le SE-UNSA ne vit, ne peut vous informer, agir, s’opposer et proposer que grâce aux cotisations de ses adhérents.

Soyez solidaires ; n’hésitez pas à nous rejoindre !

Il n’est jamais trop tôt pour adhérer !


Cliquez ici!

CLIQUEZ ICI POUR ADHEREZ 

Modalités pour le nouvel adhérent

 

1)      Le collègue intéressé remplit son bulletin d'adhésion en ligne comme auparavant

2)      Il choisit le mode de paiement par carte bancaire (le choix par chèque ou par prélèvements fractionnés reste possible)

3)      Il est redirigé sur un site sécurisé où il saisit son numéro 16 chiffres de carte bancaire et son cryptogramme

4)      Après validation il reçoit un mél de confirmation lui indiquant les coordonnées de sa section de rattachement (s'il a indiqué une adresse électronique) et est redirigé vers l'accueil de notre site


 

Recherche

Contacts

Pour nous écrire,
cliquez ici.971@se-unsa.org

Profil de Se-unsa Guadeloupe
Profil Facebook de Se-unsa Guadeloupe

Archives

EVENEMENTS DU SE-UNSA

SE unsa guadeloupe 

* MUTATION INTRA *

http://4.bp.blogspot.com/-etgJcFWaP4A/UZsGmL--DzI/AAAAAAAARDM/FKOUXm9lhWo/s320/%253D%253Fiso-8859-1%253FQ%253FUne-Enqu%253DEAte-30k_copie-763805.png%253F%253D

http://www.se-unsa.org/squelettes/images/nego.png

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 02:37

images logo agrégésAnnoncée il y a plus d’un an, la « réforme » des procédures disciplinaires dans les établissements vient de paraître au BO.

L’échelle des sanctions est revue. L’exclusion « de la classe » avec accueil dans l’établissement est désormais distinguée de l’exclusion « de l’établissement ou de l’un de ses services annexes ». Afin d’éviter les risques de décrochage, ces exclusions temporaires ne peuvent plus excéder 8 jours.

La principale nouveauté est l’introduction, dans l’échelle des sanctions, de la « mesure de responsabilisation ». Elle consiste « à participer, en dehors des heures d’enseignement, à des activités de solidarité, culturelles ou de formation à des fins éducatives » pour une durée maximum de 20 heures. L’exécution de cette mesure pourra se faire en dehors de l’établissement ce qui devra donner lieu à la signature d’une convention. La mesure de responsabilisation peut également intervenir en alternative à l’exclusion temporaire sur proposition du chef d’établissement ou du conseil de discipline.

Le chef d’établissement est désormais tenu d’engager une procédure disciplinaire en cas d’acte grave ou de violence verbale ou physique contre un personnel de l’établissement.

Autre nouveauté, la « commission éducative » qui « a pour mission d’examiner la situation d’un élève dont le comportement est inadapté aux règles de vie dans l’établissement et de favoriser la recherche d’une réponse éducative personnalisée ». Sa composition fixée par le CA comprend au moins un enseignant et un parent. Elle est censée reprendre les attributions des « commissions vie scolaire » informelles qui existaient dans les établissements. Il est à craindre que son institutionnalisation ne conduise à perdre en souplesse et en réactivité tant la position de cette nouvelle instance reste floue.

Ce décret présente des éléments positifs : clarification des sanctions, respect des principes du droit, instauration de nouvelles mesures plus éducatives. Pour autant, plus que de nouveaux textes, c’est de moyens humains dont les établissements ont besoin pour assurer la sécurité des élèves et des personnels et pour mettre en œuvre les mesures éducatives en question. Privilégier l’exclusion de classe à l’exclusion de l’établissement et la mesure de responsabilisation à l’exclusion, nécessite des équipes éducatives étoffées, au moment où les moyens sont en baisse.

Pour être effectives, les nouvelles dispositions doivent encore être intégrées dans les règlements intérieurs des établissements, et validées par le conseil d’administration. Mais il aurait fallut le faire avant le 1er septembre ! Mieux encore, l’arrêté permettant de signer les conventions pour les mesures de réparation n’est pas paru et de nombreuses questions restent donc en suspens.

Décidément, il y a loin du discours gouvernemental à la réalité.

Partager cet article

Repost 0
Published by SE-UNSA 971 COMMUNICATION - dans EDUCATION
commenter cet article

commentaires

Contacts

Météo

outils webmaster
 Bienvenue en Guadeloupe!