Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du SE-UNSA 971 COMMUNICATION
  • Le blog du SE-UNSA 971 COMMUNICATION
  • : Le SE UNSA GUADELOUPE met à la disposition de ses adhérents et de ses sympathisants les informations syndicales nationales, académiques et départementales de l'Académie de la Guadeloupe ( mouvements, promotions,...)
  • Contact

Adhérez au SE


Le SE-UNSA ne vit, ne peut vous informer, agir, s’opposer et proposer que grâce aux cotisations de ses adhérents.

Soyez solidaires ; n’hésitez pas à nous rejoindre !

Il n’est jamais trop tôt pour adhérer !


Cliquez ici!

CLIQUEZ ICI POUR ADHEREZ 

Modalités pour le nouvel adhérent

 

1)      Le collègue intéressé remplit son bulletin d'adhésion en ligne comme auparavant

2)      Il choisit le mode de paiement par carte bancaire (le choix par chèque ou par prélèvements fractionnés reste possible)

3)      Il est redirigé sur un site sécurisé où il saisit son numéro 16 chiffres de carte bancaire et son cryptogramme

4)      Après validation il reçoit un mél de confirmation lui indiquant les coordonnées de sa section de rattachement (s'il a indiqué une adresse électronique) et est redirigé vers l'accueil de notre site


 

Recherche

Contacts

Pour nous écrire,
cliquez ici.971@se-unsa.org

Profil de Se-unsa Guadeloupe
Profil Facebook de Se-unsa Guadeloupe

Archives

EVENEMENTS DU SE-UNSA

SE unsa guadeloupe 

* MUTATION INTRA *

http://4.bp.blogspot.com/-etgJcFWaP4A/UZsGmL--DzI/AAAAAAAARDM/FKOUXm9lhWo/s320/%253D%253Fiso-8859-1%253FQ%253FUne-Enqu%253DEAte-30k_copie-763805.png%253F%253D

http://www.se-unsa.org/squelettes/images/nego.png

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 08:11

Comment rendre l’apprentissage des langues vivantes plus efficace ? Du rapport du Comité stratégique des langues, le ministre n’a retenu que deux propositions inacceptables : la globalisation des horaires et l’annualisation des services.

Lorsque le SE-Unsa a rencontré la présidente du Comité, celle-ci a exprimé son souhait de créer un climat de confiance favorable à des évolutions.

L’échec est patent ! En tenant insuffisamment compte de la situation réelle, le Comité rend ses propositions inaudibles et renforce les blocages qu’il voudrait lever. Il n’y a pas de stratégie digne de ce nom qui n’intègre les contraintes structurelles et systémiques pour proposer des mesures réellement opérationnelles. Proposer des dispositifs à géométrie variable pour l’enseignement des langues vivantes dans le cadre d’emplois du temps par ailleurs rigides n’a tout simplement pas de sens.

Le rapport souligne le manque de continuité des parcours entre école et collège et propose, pour résoudre cette difficulté, de débuter l’apprentissage d’une deuxième LV2 dès la 6e, dont l’anglais obligatoire. Jusque-là, tout va bien. Mais comment financer cette extension ? Tout simplement en globalisant les horaires de langues au collège et en les répartissant différemment. Pas une heure de plus au bout du compte pour les élèves ! Et l’annualisation du service des enseignants, en prime. Inacceptable !

Il faut rappeler les difficultés auxquelles sont confrontés les enseignants du premier et du second degrés : manque de formation de nombreux Pe, disparition des locuteurs natifs et des animateurs Lv, horaires réduits et effectifs pléthoriques, difficultés matérielles pour organiser stages, séjours linguistiques,… La «flexibilité» mise en avant ne résoudra aucun de ces problèmes.

 

Dans le 1er degré :

Avec les suppressions des derniers postes d'intervenants en langues, de nombreux PE non formés se trouvent bien désemparés : difficile dans ces condittions la peur de faire plus de mal que de bien.

De plus, les enseignants plus à l'aise se voient souvent contraints, par le biais d'échanges de service, de passer beaucoup plus de temps qu'ils ne le souhaiteraient hors de leur classe.

Enfin, l'idée de sensibiliser les élèves dès la maternelle semble bonne mais comment faire dans les conditions actuelles de surcharge d'effectifs et sans locuteurs natifs ?

Le rapport Halimi donne de nombreuses recommandations pertinentes mais nous voilà à nouveau avec de simples injonctions sans moyens de mise en œuvre : désespérant ...

 

Dans le 2nd degré :

Les classes de plus en plus chargées, le manques de moyens et d'impulsion politique réelle ne rendent pas la situations aisée. Pourtant voici quelques propositions concrètes :

• 2 LV (dont l'anglais) pour tous dès la 6e grâce à la globalisation des horaires de langues des quatre années du collège ;

• mettre au repos «l'enseignement» d'une langue pendant une année pour l'aborder par la «pratique» dans le cadre d'activités ;

• «revivifier» les groupes de compétences ;

• développer l'usage du numérique pour accroître la mobilité virtuelle ;

• promouvoir la mobilité à l'étranger des élèves et des enseignants.

Partager cet article

Repost 0
Published by SE-UNSA 971 COMMUNICATION - dans EDUCATION
commenter cet article

commentaires

Contacts

Météo

outils webmaster
 Bienvenue en Guadeloupe!